Soigner l'acné naturellement : [Partie 3] la mycothérapie


Dans cette 3ème partie de la série consacrée aux remèdes naturels contre l'acné, nous allons parler de mycothérapie, c'est-à-dire de soins par les champignons médicinaux. Que vous soyez une femme ou un homme, si vous souffrez d'acné depuis plusieurs années, qu'elle soit hormonale, kystique, légère ou sévère, il vous faut peut-être un traitement de fond pour adresser les causes et dysfonctionnements internes qui provoquent l'apparition des boutons.


Les champignons sont utilisés dans les médecines traditionnelles depuis des milliers d'années. Les champignons médicinaux sont adaptogènes : ils soutiennent le système immunitaire, diminuent l'inflammation, tout en modulant les réactions du corps face aux agressions extérieures. Aujourd'hui, je vous en propose deux en traitement de fond contre l'acné.


On peut les utiliser concomitamment aux produits cosmétiques et en alternance avec la phytothérapie. Si ces techniques vous intéressent, je vous renvoie aux parties 1 et 2.


=> Consultez la partie 1 sur la phytothérapie, ou la partie 2 sur les huiles essentielles contre l'acné.


Les champignons médicinaux contre l'acné


Les champignons médicinaux s'utilisent sur le moyen - long terme (entre 1 et 6 mois). Ils offrent une protection supplémentaire et durable aux personnes qui souffrent d'acné chronique, et pour lesquelles l'application de traitement cosmétiques ne suffit pas à obtenir le résultat escompté. Je les recommande en particulier pour les femmes qui continuent à avoir de l'acné à l'âge adulte (acné hormonale).


Ils sont aussi très utiles contre l'acné kystique, fortement inflammatoire, notamment avec des boutons dans le dos, les traitements cosmétiques étant difficiles à appliquer dans cette zone.


Quels champignons médicinaux pour soulager l'acné ?


La peau, en particulier sur le visage, est sensible à son environnement. Lorsque celui-ci est défavorable (soins agressifs, pollution, UV etc...), elle se protège en augmentant la production de sébum et de kératinocytes, les cellules de l'épiderme. Ces dernières s'agglomèrent et piègent le sébum et les bactéries dans les follicules pileux. On voit alors des points noirs et des boutons apparaître en même temps qu'une réaction inflammatoire (rougeurs).


J'ai choisi pour vous l'Agaricus et le Ganoderma, deux champignons utilisés pour leur capacité à accélérer la réparation de la peau et à la protéger contre les agressions.


Riches en bêta-Glucanes et en polysaccharides, ils ont des propriétés anti-oxydantes, anti-inflammatoires. Seuls ou combinés, ils réduiront les dysfonctionnements internes qui conduisent au développement de l'acné.


Photo d'Agaricus Blaisiliensis, Blazei ou subfurescens, contre l'acné
Agaricus brasiliensis | Source : Wikimedia

1. L'Agaricus brasiliensis


(Parfois appelé Agaricus blazei ou Agaricus subrufescens). D'origine brésilienne, il serait capable de retarder le vieillissement de la peau, de protéger contre les infections virales et bactériennes, et de prévenir le développement des cancers.


L'Agaricus est apprécié pour les propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes, il offre une protection contre les dommages cutanés créés par les rayons UV, les radicaux libres, ou encore la fumée de cigarette.


Il est intéressant si vous vous exposez souvent au soleil, si que vous fumez, ou si vous avez un régime riche en acide gras saturés (charcuterie, fritures, viandes grasses, chips...), ou en produis laitiers (une étude a montré que la consommation de produit laitiers augmentait l'acné ). Sinon, vous pouvez vous contenter du Ganoderma (voire 2.)


Contre-indications et dangers :

Contre-indiqué aux diabétiques, aux hypoglycémiques, ainsi qu'aux personnes ayant reçu une greffe d'organe. Il existe des cas d'intolérance légères qui se manifestent par de l'urticaire ou un incofort intestinal. Discontinuez l'utilisation si vous percevez des signes d'intolérance.


2. Le Ganoderma lucidum (Reishi)


Utilisé en Asie pour ses propriétés cosmétiques, on lui prête de nombreux effets bénéfiques pour la peau. Il aide la peau à se régénérer, limitant ainsi l'apparition de boutons et de cicatrices d'acné . Il protégerait aussi la peau des rayons UV, réduisant la formation de carcinomes et prévenant l'apparition des rides.


Ce champignon est un must pour lutter contre l'acné hormonale chez la femme adulte lorsqu'elle est due à une surproduction d'hormones masculines. La testostérone est nécessaire au corps pour produire du sébum. Le Ganoderma enraye ce mécanisme et diminue la production de sébum.


Les propriétés anti-inflammatoires du Ganoderma aussi puissantes que le Voltaren ! Or, l'inflammation joue un rôle très important dans le développement de l'acné. Elle favorise l'apparition de rougeurs, de petits gonflements, et de kystes. Le Ganoderma permettra d'améliorer l'apparence générale des peaux acnéiques.


Photo d'une culture de Ganoderma lucidum, ou Reishi, champignon médicinal contre l'acné
Culture de Ganoderma lucidum | Source : Pixabay

Il contient aussi de nombreuses substances ayant des effets bénéfiques pour la peau, telles que :


Contre-indications et dangers :

Contre-indiqué pendant la grossesse, en cas de calculs rénaux, de diabète et d'hypotension. Interactions avec les fluidifiants sanguins et les barbituriques. Des effets secondaires peuvent apparaître au-delà de 3 mois d'utilisation, tels que des nausées ou étourdissements. Dans ce cas, discontinuez l'utilisation.


Comment utiliser les champignons médicinaux contre l'acné ?


Les champignons médicinaux sont avant-tout des compléments alimentaires. On peut les utiliser sous forme de poudre ou de teinture. On les trouve aussi en gélules, mais je ne privilégie pas ce mode de consommation moins efficace.


On les consomme tous les jours sur une durée allant de 1 à 6 mois. Mais en général, un usage sur 2 ou 3 mois suffisent. Personellement je bois une tassse d'infusion de champignon le soir pendant 2 mois, 2 à 3 fois par an.


Préparation du thé au champignon

  1. Faire bouillir 500 ml d'eau. Y ajouter 2 cuillères à café de poudre de champignon, puis laisser mijoter à feu doux pendant 15 minutes (pour l'Agaricus) ou 2h pour le Ganoderma. Si vous souhaitez préparer les deux champignons en même temps, faite mijoter le Ganoderma à feu très doux pendant 1h45 puis ajouter l'Agaricus pour les 15 dernières minutes.

  2. Filtrer. Buvez 1 à 3 tasse par jour. La préparation se garde 48h au frigo.




Autres sources


Agaricus

Effets antioxydants et anti-inflammatoires :

Contre le cancer :


Ganoderma

Contre le cancer, notamment de la peau :

Sécurité d'utilisation dans les produits cosmétiques :

Propriétés et composition du Ganoderma :


Les informations fournies sur le blog The Herbal List ont un but purement éducatif et n'ont pas pour vocation à remplacer le diagnostic médical et le traitement fourni par votre médecin, ni à encourager la pratique de l'automédication. 

 

La consommation des plantes médicinales peut comporter des risques pour votre santé. Votre pharmacien pourra vous conseiller sur l'utilisation des plantes médicinales en accord avec votre état de santé et votre traitement médical.