Polyporus umbellatus, pour lutter contre la rétention d'eau et prendre soin de ses reins et son foie

Mis à jour : 3 déc. 2020

A mesure que l'âge avance, les femmes sont de plus en plus en proie à la rétention d'eau, qui s'aggrave souvent à la ménopause, causant des œdèmes, notamment sur les jambes, et augmentant le tour de taille. Heureusement, le polypore en ombrelle peut aider à soulager ces problèmes grâce à son effet diurétique, et en améliorant la circulation lymphatique et veineuse.

De son nom latin "polyporus umbellatus", le champignon pousse principalement à l'état sauvage au pied des arbres des forêts de la Chine et de l'Amérique du Nord. On le trouve aussi chez nous, en Europe, mais il est assez rare et les cueilleurs ne le reconnaissent pas souvent. C'est bien dommage, parce qu'il est comestible et bien utile, vous allez voir.

Polypore en ombrelle. Source : Wikipédia

Usages traditionnels

L'utilisation du polypore en ombrelle remonte aux origines de la médicine chinoise traditionnelle, il y a environ 4000 ans. Il est toujours prescrit par les spécialistes de la MTC sous l'appellation Zhu Ling ou Zhuling afin d'éliminer l'Humidité qui s'est accumulée dans le corps sans diminuer le Qi et le Yin (œdème des jambes, rétention d'urine, accumulation de liquide dans l'abdomen, oligurie, cystites) et pour faire descendre le Qi stagnant dans l'estomac (constipation). On peut répertorier de nombreuses autres utilisations : contre les néphrites, la gonorrhée, les insolations, les diarrhées, la jaunisse, la cirrhose, les leucorrhées...


Intérêt thérapeutique


Composition

Des aquaporines (AQP1, AQP2, AQP3) qui permettent aux cellules de conserver et d'éliminer l'eau. Elles jouent un rôle majeur dans le bon fonctionnement des reins.

Le Polyporus umbellatus polysaccharide (PUPS) immunostimulant, antitumoral , anti-inflammatoire. Validé par l'administration chinoise des aliments et des médicaments dans le traitement de l'hépatite B et des cancers des poumons et du foie. Ainsi que d'autres polyssacharides ayant des effets antioxydants, immunomodulateurs et anti-microbiens.

Les béta-glucanes (1,3) et(1,6) dont on sait depuis longtemps qu'ils stimulent le système immunitaire. Des chercheurs ont par ailleurs remarqué qu'ils amélioraient l'efficacité de l'antibiothérapie lorsque pris simultanément.

Du mannitol que l'on trouve aussi dans les cranberries, un sucre qui empêche le développement d'E. coli (cystites). L'ergone (dont on a récemment découvert l'effet anti-tumoral) et l'ergostérol, des diurétiques qui aident également à fixer les minéraux sur les os, les cheveux et les ongles.

Des stéroïdes qui stimulent la pousse des cheveux et ont des propriétés antioxydantes.

Enfin, des minéraux : potassium, calcium, fer, manganèse, cuivre, zinc.

Sphère urinaire

C'est le champignon des reins et de la vessie par excellence, dont il permet le bon fonctionnement tout en les protégeant (néphroprotecteur). Il agit comme un diurétique, élimine le sodium en excès, sans vider les réserves de potassium. Il prévient le développement des cystites , prostatites et des calculs urinaires, agit contre les œdèmes des jambes, la rétention d'eau et l'insuffisance lymphatique.

En Chine, il est utilisé comme un antibactérien contre de nombreuse bactéries infectant la sphère urogénitale, dont chlamydia trachomatis, mais aussi Bacillus subtilis, Candida tropicalis, Escherichia coli, Fusarium graminearum, Saccharomyces cerevisae, et

Staphylococcus aureus.


Dans le cadre des explorations scientifiques, le polypore en ombrelle a été utilisé contre la fibrose des reins, Il a montré son intérêt dans la prévention du cancer de la vessie (voir à "cancer").


Sphère hépato-biliaire

Dans les hôpitaux Chinois, plusieurs essais positifs ont été menés avec le polypore en ombrelle et la salvia miltiorrhizae, une autre plante de la médecine chinoise, pour traiter l'hépatite B chronique.

Par ailleurs, le Dr Walter Adigò a fait remarquer qu'il pourrait être intéressant d'utiliser ce champignon pour les cirrhoses du foie avec rétention de fluide dans l'abdomen.


Système cardio-vasculaire

Les diurétiques permettent de réduire le volume sanguin et donc l'hypertension. Le champignon s'est aussi montré bénéfique dans une étude sur l'anémie héréditaire, appelée thalassémie, en raison de ses propriété antioxydantes.


Immunité

C'est un immunostimulant, particulièrement utile en cas d'infection urinaire, mais pas seulement. Il peut aussi être utilisé en cas de fièvre, d'état grippal, de bronchite, et contre la brucellose. Il est aussi anti-inflammatoire et anti-oxydant.


Os, peau, cheveux

Ce champignon pourrait être un remède naturel intéressant contre l'ostéoporose, car il contient les polyporusterones A et B qui fixent les minéraux sur les os, les cheveux et les ongles. Ils permettent à la fois de lutter contre la chute des cheveux et de stimuler leur pousse.


Cancer

Tous comme la plupart des champignons médicinaux, polyporus umbellatus a des propriétés antitumorales qui ont été mises en évidences par des études scientifiques. Il y a tant à ce sujet que je vais vous renvoyer directement vers la section "autres sources" en bas de la page si vous êtes très très curieux.

Son usage dans les hôpitaux chinois pratiquant la MTC est particulièrement recommandé pour faire baisser le risque de rechute après un cancer de la vessie. Récemment, d'après une étude sur les rats, on a même trouvé qu'il pourrait réduire les effets secondaires des traitements contre le cancer sans diminuer leur efficacité,. D'autres études ont montré ses bénéfices contre le cancer du sein, du colon, du cervix, du foie et de l'estomac. On le soupçonne encore de soulager les symptômes de la cachexie (fatigue et perte de poids pendant un cancer qui peut être léthale).


Utilisation et dosages

Le polypore en ombrelle est un champignon comestible au goût sucré. Il n'y a pas de risque de surdosage, il peut parfaitement s'intégrer dans l'alimentation, mais ne vous donnez pas du mal à essayer d'en trouver en épicerie, car il reste très rare et difficile à se procurer. Il est cultivé en Europe à usage de complément alimentaire.

Polypore en ombrelle. Source : Jeffdelonge sur Wikipédia

Contrairement aux plantes médicinales, il faut consommer les champignons quotidiennement pendant pour en tirer un profit thérapeutique. Les périodes de "cures" s'étendent en général entre 1 et 6 mois.

L'avantage principal de cette stratégie est qu'elle permet, tout en étant sûre, de bénéficier des effets sur une longue période : par exemple, éviter le retour d'une infection urinaire, renforcer son système immunitaire, stimuler la pousse des cheveux etc...

En revanche, sachez que le goût des champignons et l'engagement nécessaire peuvent dissuader certaines personnes de choisir cette option.


Comment utiliser le polypore en ombrelle ?

Comme les autres champignons médicinaux, on peut préparer le thé traditionnel aux champignons.

  • Pour cela, il suffit de verser une à trois cuillères à café de poudre de champignon dans 500 ml d'eau portée à ébullition. Couvrir la casserole et laisser mijoter à petit feu pendant 15 minutes.

Attention : les champignons ont tendance à monter comme du lait, pensez à prendre une grande casserole et surveillez la cuisson.


Il existe aussi des préparations alcoolisées d'extraits de champignons (teintures), efficaces et plus faciles d'utilisation. Elles restent plutôt chères et rares sur le marché français. A vous de choisir en fonction de votre goût et de votre budget.


Je ne recommande pas de consommer les champignon crus, en poudre ou en gélule. En effet, les champignons sont composés de polysaccharides qui doivent être "brisés" par la cuisson pour être absorbés pendant la digestion. Consommer les champignons crus reviendraient à perdre les composantes dont on recherche les effets thérapeutiques. Ce serait dommage, n'est-ce-pas ? De plus, certains champignons sont très indigestes crus, tels que le Shiitaké, et peuvent causes des troubles gastriques passagers.

Enfin, je trouve le prix des gélules assez exorbitants, surtout lorsque l'on sait qu'il faut consommer en moyenne 5 à 10 grammes de champignons sur une base journalière pendant plusieurs semaines.




Autres sources utiles

Ouvrages intéressants :

  • En français : Les champignons de santé et de longévité, Jean-Claude Secondé aux éditions Grancher.

  • En anglais mais très complet : Healing with Medicinal Mushrooms, A Practical Handbook, Dr Walter Ardigò.

Publication la plus complète : Polyporus umbellatus, a medicinal mushroom with multiple developed health-care products as food, medicine and cosmetics.

January 2015Cryptogamie Mycologie 36(1):3-42


Sur la composition et les effets des molécules :

Sur l'accompagnement des traitements contre le cancer :


Articles récents    

Les informations fournies sur le blog The Herbal List ont un but purement éducatif et n'ont pas pour vocation à remplacer le diagnostic médical et le traitement fourni par votre médecin, ni à encourager la pratique de l'automédication. 

 

La consommation des plantes médicinales peut comporter des risques pour votre santé. Votre pharmacien pourra vous conseiller sur l'utilisation des plantes médicinales en accord avec votre état de santé et votre traitement médical. 

© 2023 by The Herbal List

  • Suivez The Herbal List sur Facebook
  • Suivez The Herbal List sur Pinterest

Restez au courant des dernières nouvelles !