Syndrome de Sjörgen : Comment le soulager naturellement avec les champignons médicinaux ?

Mis à jour : 11 nov. 2020



Il y a quelques années, ma mère s'est aperçue que ses paupières gonflaient lorsqu'il faisait chaud, et que ses yeux devenaient très secs et douloureux. Elle avait tous les matins la gorge qui la démangeait et semblait manquer étrangement de salive. Après un passage chez l'ophtalmo, on comprit rapidement qu'elle souffrait du syndrome de Sjörgen.


Qu'est-ce que le syndrome de Gougerot Sjögren ?


Voici la définition qu'en fait le manuel MSD :

Le syndrome de Sjögren est une maladie rhumatismale auto-immune fréquente. Il se caractérise par une sécheresse excessive des yeux, de la bouche et des autres muqueuses.

En général, ceux-sont surtout la bouches, la gorge et les yeux qui sont touchés, ils deviennent alors très secs, irrités et douloureux. Mais parfois, la maladie prend une forme plus sévère et d'autres organes peuvent être atteints, voire même endommagés (poumons, reins...).


Comme pour toutes les maladies auto-immunes, il n'existe pas de traitement pour guérir le syndrome de Sjörgen mais seulement quelques options afin d'en soulager les symptômes.


Pour ma mère, seules des gouttes pour humidifier les yeux lui ont été proposées par son ophtalmo, ce qui ne lui suffisait pas du tout, sachant qu'elle travaille beaucoup dehors et avec ses mains, remuant souvent la poussière, ce qui a tendance à aggraver les symptômes. Je ne vous parle même pas des ballades en forêts et du mélange sécheresse oculaire / allergies... Je pense que si vous êtes tombés sur cet article, vous savez très bien de quelles sensations désagréables il est question.


Je me suis donc mise en quête de lui trouver quelque chose pour qu'elle aille mieux.

Aujourd'hui, je vais vous faire part de la stratégie que nous avons mis en place pour soulager ses symptômes naturellement.


Les champignons médicinaux au secours du syndrome de Sjörgen !


Auricularia auricula-judae

Ce champignon vous l'avez déjà rencontré si vous êtes amateur de cuisine asiatique. On le trouve souvent dans les soupes chinoises, un champignon qui ressemble à une oreille de troll, et qui devient très gélatineux quand la cuisson est ratée.

Auricularia auricula-judae

Pourquoi c'est utile ?

L'auricularia est couramment utilisé contre l'arthrite rhumatoïde, une autre maladie auto-immune, et souvent une comorbidité de la maladie de Sjörgen. L'adénosine contenue dans le champignon en fait un excellent anti-inflammatoire naturel, ce qui est utile pour soulager les douleurs. Mais l'adénosine augmente aussi la vasodilatation et par conséquent augmente la quantité de salive et de larmes nécessaires pour humidifier les muqueuses. Elle pourra aussi calmer la toux et la peau sèche par la même occasion.


Précautions d'emploi

Certaines personnes pourraient mal réagir en consommant trop ce champignon et contracter le syndrome de Szechwan, c'est-à-dire des saignements sous-cutanés. Cela est dû à son effet anti-coagulant. Si cela arrivait, il faut discontinuer la consommation du champignon.

Il pourrait avoir un léger effet contraceptif. Evitez donc d'en consommer de grosses quantités pendant la grossesse ou si vous essayer de concevoir, mais cela ne doit pas vous dissuader de manger chinois pour autant !


Agaricus Brasiliensis

C'est le champignon de la peau et d'un bronzage resplendissant ! En effet, on dit que ceux qui le consomment pendant l'été n'ont pas la peau qui brûle, mais au contraire qui se colore harmonieusement.

Agaricus brasiliensis


Pourquoi c'est utile ?

Des études ont montré que consommer l'Agaricus brasiliensis, ou Agaric brésilien, restaurait l'immunité Th1 et diminuait l'immunité Th2 qui intervient dans les réactions allergiques et auto-immunes. C'est donc un champignon de premier choix pour toutes les maladies auto-immunes, les allergies, l'asthme, ou encore la dermatite chronique, urticaire, etc...

De plus, dans le syndrome de Sjörgen, les globules blancs s'infiltrent dans les glandes qui sécrètent les liquides, il est donc important de limiter la réaction auto-immune en elle même, et pas seulement de lubrifier les muqueuses asséchées.

Par ailleurs, c'est un deuxième très bon champignon pour la peau, car c'est un excellent antioxydant. Des études ont montré que l'Agaricus inhibait l'action du benzopyrène, une substance cancérigène de la fumée de cigarette.


Précautions d'emploi

L'Agaric brésilien ne doit pas être consommé après une greffe d'organe.

Il fait baisser le taux de sucre dans le sang (attention aux diabétiques ! ). Enfin, il pourrait y avoir des cas d'intolérance, provoquant des symptômes intestinaux ou de l'urticaire.

Il est toujours préférable de consommer les champignons médicinaux cuits car certains sont très indigestes crus.

De manière générale, pensez toujours à vérifier que vous supportez bien les plantes ou les champignons médicinaux en démarrant à petites doses.


Ces champignons restent tout de même des champignons comestibles très utilisés en cuisine donc pas d'inquiétude à outre mesure.


Comment prendre les champignons ?


Plusieurs formats s'offrent à vous : poudre, gélules, teintures ou extraits.

Je préfère la poudre et les teintures aux gélules, qui coûtent cher, et ne permettent pas toujours de bénéficier de tous les effets des champignons. En effet, les polysaccharides dont ils sont composés ont besoin d'être cuits pour pouvoir être digérés.

La poudre est le format le moins cher et le plus facile à se procurer. On absorbe la poudre en préparent le thé traditionnel.


Recette de thé aux champignons :

Verser 1 càc et 1/2 (une bonne cuillère) de chaque champignon dans 500 ml d'eau frémissante. Couvrir et faire mijoter à feu doux pendant 15 minutes.

On peut filtrer avec un tamis si on le souhaite (et pas un filtre en papier car la préparation est trop épaisse). Boire 1 à 3 tasses par jour.

Attention, les champignons ont tendance à monter comme du lait...


Il faut consommer les champignons pendant plusieurs semaines pour bénéficier de leurs effets, on peut faire des cures d'un ou plusieurs mois, pendant les crises. Le goût (de champignon évidemment) peut en repousser certains, mais en général on s'y habitue plutôt vite.


Voilà, ma mère ne souffre plus de ses yeux, elle rachète régulièrement des champignons pour toujours en avoir au cas où. Elle en est très heureuse, j'espère que vous le serez aussi !


Autres sources

L'ouvrage du Dr.Walter Ardigò Healing with Medicinal Mushrooms, A pratical Handbook, que je conseille toujours, mais qui est en anglais, comme malheureusement beaucoup de documents.

Articles récents    

Les informations fournies sur le blog The Herbal List ont un but purement éducatif et n'ont pas pour vocation à remplacer le diagnostic médical et le traitement fourni par votre médecin, ni à encourager la pratique de l'automédication. 

 

La consommation des plantes médicinales peut comporter des risques pour votre santé. Votre pharmacien pourra vous conseiller sur l'utilisation des plantes médicinales en accord avec votre état de santé et votre traitement médical. 

© 2023 by The Herbal List

  • Suivez The Herbal List sur Facebook
  • Suivez The Herbal List sur Pinterest

Restez au courant des dernières nouvelles !